Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Géoglobe


compteur

Dos voûté, front lourd, Membres imprécis de fatigue, Et la tâche rapide au-dedans tourne encore, Usant le repos et l'espoir. Voici que, gauche comme un crabe, La langue a remué ses pattes dans la gorge : Quel vocable Plus âpre et cordial qu'un vin, Quelle...

"Et je marchais, petit bonhomme, derrière ce vieux bonhomme adorable, qui me donnait une cigarette pour éloigner les moucherons et autres volants voraces des sous-bois tempérés... Je marchais derrière et je lui composais des odes, je lui composais des...

Prends garde ! Je poignarde ton âme ! Tu es de la race des loups. Ton nom est A'yû'nini. J'ai enfoui ta salive sous la terre. Toi aussi je te couvrirai de cailloux noirs. Je te couvrirai de plumes noires, Je te couvrirai de roches noires. Ton sentier...

Espèce de barrière devenue passoire Espèces sans barrière anthropos entropiques humano-chaotiques Folles ruminantes Tremblantes Mortes aux champs de croix ? Aux chants de "crois-je" ? Au temps du "bois-je" ? Prions cannibales, entre bovins ! Prion, cannibales...

J'étais assis, momifié dans un vieux rocking chair les yeux hagards. J'étais assis sur le quai d'une de ces gares d'après fièvre quand avec ou sans or comme un vol de criquets les chercheurs furent partis ne laissant plus que ruines. Partout régnait la...

Entre tous mes tourments entre la mort et moi Entre mon désespoir et la raison de vivre Il y a l'injustice et ce malheur des hommes Que je ne peux admettre il y a ma colère Il y a les maquis couleur de sang d'Espagne Il y a les maquis couleur du ciel...

Au printemps des p'tits oiseaux j'ai vu des femmes turquoise à l'iris orangé des femmes fleurs en robes coquelicots le corsage ouvert sur l'ambre de la peau Au printemps des p'tits oiseaux j'ai connu des femmes palissandre aux yeux étoilés de jade et...

Ce soir encore il attend. Oh ce n'est même plus vraiment pénible cette attente, du moins c'est ce qu'il se dit. Car il s'en dit des choses désormais, il s'en raconte, il se peuple l'esprit. Sa tête est un grand hall de gare où déambule une foule disparate...

Moi qui vis à Paris depuis plus de vingt ans, Qui suis né quelque part au coeur de la Champagne, Jusqu'à ces temps derniers je m'estimais content, Mais tout est bien fini, la panique me gagne. Quand je lève mes yeux sur les murs de ma ville, Moi qui n'ai...

le 20 février mon coeur t'en souviens tu "Le vin fait vriller mes yeux" me disais tu Il fit briller les miens, j'étais émus puis tu te tus Loran

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>