Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Géoglobe


compteur

La Révolution, c’est la France sublimée. Il s’est trouvé un jour que la France a été dans la fournaise, les fournaises à de certaines martyres guerrières font pousser des ailes, et de ces flammes cette géante est sortie archange. Aujourd’hui pour toute...

L'arrivée du poème est multiple. La plupart du temps, il progresse comme une vague qui déroule sa turbulence d'images et de mots. Il s'organise parfois autour d'un mot clef. Mot-noyau, tombant dru, bousculant le vocabulaire pour se chercher plus loin....

Je ne suis né que pour quelques poèmes Ma vie n'existe qu'en plein chant Je les portais du bout des temps Et je chantais à perdre haleine . Je discourais d'amour la nuit au pied des arbres Et la nuit m'accueillait et la forêt m'aimait Je ne veux sur ma...

Ecoute plus souvent Les Choses que les Etres La Voix du Feu s’entend, Entends la Voix de l’Eau. Ecoute dans le Vent Le Buisson en sanglots : C’est le Souffle des ancêtres. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis : Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire...

Jean Pierre Rosnay Entre deux vers D'un long poème D'un poème fort ennuyeux La cédille aux yeux de verveine qui nattait ses jolis cheveux rencontra l'accent circonflexe Curieuse quoiqu'un peu perplexe Sans moi vous l'eussiez deviné Elle lui dit pour commencer...

- Non ! Dit-elle. Non ! Dans ce monde là, je n'ai pas besoin de toi, Tu vois, c'est pire, pire encore.... C'est pire que le mot qui respire où tu dors, C'est pire que ce qu'âme fait d'amour à un corps, C'est pire que ce dort de nous qui nous renverse,...

A Erik Satie. Que nous chaut Venizelos Seul Raymond mettons Duncan trousse encore la défroque grecque Musique aux oreilles végétales Autant qu'éléphantiaques Les poissons crient dans le gulf- stream Bidon juteux plus que figue Et la voix basque du microphone...

Sur les lèvres noires de l’antre gît couchée la motocyclette en feu A son côté pour la veiller ce corps calciné sous un réverbère aveugle La cafetière est fumante le pain est doré Le fourgon démembré est perché sur un amas de tôles tordues et de béton...

La peau minérale des tyrans emmaillote l'espace Multiplie ses écailles sur les cités avares de portes sur les bouches plâtrées Pourtant plus nue que l'herbe et grosse de printemps La Vie Trame sans fin la débâcle des idoles Ranime l'éclat de l'eau sur...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>