Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Géoglobe


compteur

Géo Weather


compteur de visites gratuit

Quel oiseau quelle déchirure des nuages quel rayon de soleil quelle bourrasque pourrait esquiver le visage de l'amie Le rêve voudrait abolir les distances mais le temps dicte les nuits et les jours Parfois devine-t-on sur la mer des profils de montagnes...

Gahugu gatoyi (Petit pays)Gahugu kaniniya (Grand pays)Warapfunywe ntiwapfuye (Tu as été froissé mais tu n'es pas mort)Waragowe ntiwagoka (Tu as souffert, mais la souffrance ne t'a pas abattu)Gahugu gatoyi (Petit pays)Gahugu kaniniya (Grand pays) Une feuille...

Même au fin fond de mon petit pays, je regardais ma lucarneLes convulsions du monde nous parvenait comme un lointain vacarmeSouvent la télé s'partageait avec l'ensemble du voisinageLa mondovision canapé transforme le globe en un villageLes fractions d'imaginaires...

A l'ombre des cèdres pubères, abreuvées du lait ruisselant des hauteurs du Sannine, les identités meurtrières enfin s'épouseront. Le vieil Hermon enlaçant Saouda la divine, Assal et Laban couleront leurs douceurs au lit d'Aïn el Arouss. Alors enfin, mon...

Je condamne l’ignorance qui règne en ce moment dans les démocraties aussi bien que dans les régimes totalitaires. Cette ignorance est si forte, souvent si totale, qu’on la dirait voulue par le système, sinon par le régime. J’ai souvent réfléchi à ce que...

Ma désolée sereinema barricadée lointainema poésie les yeux brûléstous les matins tu te lèves à cinq heures et demiedans ma ville et les autresavec nous par la main d'existertu es la reconnue de notre lancinancema méconnue à la cimetu nous coules d'un...

Quand Inanna s'amuseTa muse rit d'Anna Sa robe, lentement glisse, et tombe sur ses piedsPuis s'allument des feux aux cieux écarquillés Voici la nuit venue. Là-bas la reine AnnaLà-bas la reine est nueet la cour en émoila pare d'obsidienneEt moi qui suis...

Fruit confusExtirpéVioléJe suis mortAu jardinDes funérailles de l'infanteassassinée. J'aiDans le crâneUn grenierQue je promèneAvec ses toilesSes pinceaux de poussièreCoulés de la lucarneEtDans le sac qui me courbe l'échineDes années de plombDes siècles...

Au bras d'une porteun mur se promène Sur une table d'alguesun tantinet brûléepar un soleil de fondun poisson dans l'argilefaçonne une rivière émergeant de brumes sombresriches d'arbres restés libresdes femmes d'un blanc utileréclament qu'on les aideà...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>