Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En boucle !
4 semaines déjà de ces images blafardes
de jaunes en fluo face à des cordons bleus et des canons à eau qui pleuvent des hallebardes .
De rond points libérés et de suite repris.
De péage gratuits, de radars aveuglés.
En boucle sur toutes les chaînes; filmé d’une seule focale.
On salue le courage des flics ! On conspue le saccage des gueux !
Des primes à la matraque pour la troupe.
Tiens voilà du boudin sous le sapin t’auras une flash ball !
Pour les hirsutes en gilets, peau de balle!
Rien ! Ce sont des riens, ils auront rien. Niet ! Rien, des miettes.
Fractures de cocarde ! Factures, amandes taxes !
Gardes à vue éborgnées ! Arcades fracassées sous les vitrines de luxe.
C’est moche pour le climax les barricades sous le joli cul d’une pub pour Aubade en string.
«C’est néfaste au shopping. Ça fait pleurer la kardachian. C’est le commerce qui en pâtit ...» c’est ce qui se dit BFM
Mais pour les riens ! Pas d’empathie. Sauf Jean-Michel (Apathie) qui déblatère sur une quenelle chantée par quelques sacrés cons au pied sur sacré coeur.
Sur les riens normaux ? Rien ? Que pour les imbédouilles quenouillards. Comme s’ils étaient le nombre.
Les riens sont si nombreux que quelques cons au milieu c’est rien. Mais c’est eux qu’on montre. Zoom sur eux les taches . Gros plan sur les trognes sans lumière.
Ça abonde dans l’amalgame. Mais quitte le plan serré , fais un panoramique et tu verras, ils sont pas... Que nuls
Dans les débats ça papote, les jaunes ont des portes paroles, que l’on invite à se taire, priorité au direct.
L’enfoiré spécial est sur place. Images blafardes et gyros bleus face aux fluos têtus.
Des rafles, des nasses ! Des armures alignées font monter la moutarde. Les flics gazent. Des cris, des mots, des lacrymos.
Les gardes donnent la charge sur la harde hirsute.
Ça vitupère, ça insulte ça bouscule, l’escouade avance.
Les sauvages se dispersent. Le calme est revenu sous l’arc de triomphe, l’acte 6 a fait long feu.
Le soldat inconnu souffle 100 bougies. C'est Noël.
Voici l’acte 7 qui se pointe.
Les bataillons pas de réveillon, n’auront pas de repos, pas de câlins, pas de famille. Faut retourner au turbin. La horde se reforme. Déjà visible au bord des routes comme des lucioles d’hiver ils brulent dans la nuit de nos phares.
Encore deux veillées et c’est la Saint-Sylvestre
De nuits encore d’images blafardes de gilets jaunes que rien ne dissuade et qui tourneront sur BFM plein de griefs.
C’est la trêve des confiseurs !
l’époque des cadeaux ! Castaner promet des boites de balles réelles utilisables dès l’acte 8 à ses héros plein de zèle
Benalla revient du Tchad comme une patate chaude.
Le pharaon a quitté sa pyramide et se planque dans son bunker. Prépare son discours de voeux à la nation.
L’an dernier il parlait de concorde.
Cette année parlera-t-il de la Contrescarpe ?
Il devra choisir ses mots et une bonne maquilleuse.
Sa dernière apparition c’était le musée Grévin, le roi avait une tête cireuse.

Serge Trinquecoste

 

 

Tag(s) : #Serge Trinquecoste, #Dans mon grenier

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :