Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tes doigts dépliés
M'offrent le vent
Et la fleur sauvage de ton coeur
Et son odeur de romarin
Sous les rayons mouillés de l'aurore,
Lorsque s'ébrouent les songes de la nuit
Duveteuse
Prêts à l'envol vers le bleu des collines...

Quand l'été appuie sur ma peau
Sa tôle surchauffée par le cri des cigales
Dans l'air immobile
De l'après-midi,
Tes doigts en conque repliés
Coulent en moi leur fraîcheur d'eau vive
Rejaillissant en arc-en-ciel vaporeux
Sur le lac
De ma lassitude.

Et quand s'étire le crépuscule
Aux rives d'une angoisse
Luisante
Comme un couperet
Tes doigts se posent doucement
Sur mes yeux,
Colombes apprivoisées de mes désirs
Et m'apprennent à monter
Une à une
Les marches du sommeil.

Loïse d'Olt

 

Tag(s) : #Loïse d'Olt, #Dans mon grenier

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :