Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Phrases

   Quand le monde sera réduit en un seul bois noir pour nos quatre yeux étonnés,
— en une plage pour deux enfants fidèles,
— en une maison musicale pour notre claire sympathie,
— je vous trouverai.
   Qu'il n'y ait ici-bas qu'un vieillard seul, calme et beau, entouré d'un "luxe inouï",
— et je suis à vos genoux.
   Que j'aie réalisé tous vos souvenirs,
— que je sois celle qui sait vous garrotter,
— je vous étoufferai.

   Quand nous somme très forts,
— qui recule ? très gais, qui tombe de ridicule ?
Quand nous sommes très méchants, que ferait-on de nous ?
    Parez-vous, dansez, riez.
— Je ne pourrai jamais envoyer l'Amour par la fenêtre.
 

   — Ma camarade, mendiante, enfant monstre ! comme ça t'est égal, ces malheureuses et ces manœuvres, et mes embarras. Attache-toi à nous avec ta voix impossible, ta voix ! unique flatteur de ce vil désespoir.
 

  Une matinée couverte, en Juillet. Un goût de cendres vole dans l'air ;
— une odeur de bois suant dans l'âtre, — les fleurs rouies, — le saccage des promenades,
— la bruine des canaux par les champs — pourquoi pas déjà les joujoux et l'encens ?

x x x

   J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ;
des chaînes d'or d'étoile à étoile,
et je danse.

x x x

   Le haut étang fume continuellement. Quelle sorcière va se dresser sur le couchant blanc ? Quelles violettes frondaisons vont descendre ?
 
x x x

    Pendant que les fonds publics s'écoulent en fêtes de fraternité,
il sonne une cloche de feu rose dans les nuages.
x x x

   Avivant un agréable goût d'encre de Chine, une poudre noire pleut doucement sur ma veillée,
— je baisse les feux du lustre, je me jette sur le lit, et tourné du côté de l'ombre je vous vois,
mes filles ! mes reines !
x x x

Tag(s) : #Arthur Rimbaud, #Dans mon grenier

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :