Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bardes de la primitive nature,
selon les lois de vos maîtres,
dites les grands secrets
du monde que nous habitons.

Voici un animal formidable
qui surgit de la cité de Satan.
Il a fait irruption
entre les profondeurs de la terre.

Sa bouche est aussi large
que la montagne de Mynnau.
La mort ne peut le vaincre,
ni une main, ni une épée.

Il y a neuf mille roches
entre ses deux pattes.
Un œil est en sa tête,
éclatant comme de la glace bleue.

Trois fontaines il y a
en ses réceptacles,
abondantes autour de lui
et coulant à travers lui.

Ce sont les cornes humides
du dispensateur des eaux.
Voici ce que sont ces trois fontaines jaillies
de la profondeur centrale !

La première est issue de l'eau salée
quand elle s'élève dans les airs
parmi les mers fluctuantes
pour y fondre ses courants.

La seconde est celle qui, naturellement,
s'abat sur nous
lorsqu'il pleut
à travers les atmosphères sans bornes.

La troisième est celle qui jaillit
des veines des montagnes
comme un bouquet d'un rocher
dispensé par le roi des rois.

 TALIESIN,
Les grands Bardes Gallois,
Ed. Falaiz (barde gallois, 6e siècle)                 

Tag(s) : #Taliesin, #Dans mon grenier

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :