Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

En chemin j’ai perdu l’étoile
Elle m’habitait au creux des yeux
Et y grinçait comme un essieu.

Berger sans maison ni voile
Je pais l’herbe brûlée des prés
D’août, en quête de l'après.

Qu’elle me pousse à trébucher
Cette bonne pierre de demain
Pour que vienne l’étoile du matin.

Illuminant ma tempe, battre
Le rouge du dernier tambour
Tel un vif et frais jeune amour.

Pierre Delcros

Tag(s) : #Dans mon grenier, #Pierre Delcros

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :