Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

... avoir confiance en l'Homme, pour un nombre impressionnant de gens revient à botter en touche les problèmes que les générations futures, grâce au génie Humain qui ne saurait manquer d'être au rendez vous, sauront résoudre... Certains sont même passés Maîtres dans l'art à peine déguisé du fatalisme : La terre se désertifie pendant que montent les océans, qu'à cela ne tienne, l'Homme s'adaptera... Alea jacta est... Ite missa est...

Si les plateaux étaient dans un parfait équilibre, fort de certaines lois plus ou moins admises, l'optimisme en effet pourrait être de mise... En attendant il n'en est rien et cet optimisme là que mes frères préconisent est selon moi purement suicidaire...

La guerre...entre états ? entre obédiences ? entre courant de pensée ? entre multinationales ?
La guerre entre initiés et Initiés, entre initiés et profanes, entre détenteurs et dépossédés... la guerre du feu, la guerre du fer, la guerre du pétrole, la guerre de l'eau, la guerre des maux...

Combien de grondements de guerres les hommes aux affaires ont ils vu venir et n'ont pas su taire ? J'entendais hier un de ces chers emplumés dire avec emphase : "L'optimisme et les grandes avancées se conjuguent au futur et requièrent l'adhésion, fusse au prix d'une guerre..."

C'est un prix bien trop cher qu'on impose de payer pour n'avoir pas su en temps utile faire preuve d'un pessimisme salutaire...

Je crois en l'homme mon frère, de plus en plus... quoi qu'il y paraisse... je crois en l'homme libre et de bonnes moeurs, celui qui n'est d'aucune autre certitude que celle de l'Amour, celui qui du coq ne retient que le symbole de sa crête solaire et le croissant de lune qui lui sert de queue, celui là même qui oublie de me réveiller en hurlant aux aurores perché sur son tas de fumier... Je crois en l'homme lucide et conscient de ses chaines qui se désembrigade et qui pour tendre à l'équilibre accepte l'idée de déposer dans l'autre plateau un peu de son confort devenu surréaliste... Je crois en l'homme qui peut entendre le mot décroissance sans se sentir outragé.

Je ne supporte plus ces milieux autorisés où l'on s'autorise à penser, où l'on se congratule, ou l'on espére mystiquement une hypothétique alchimie qui de toutes façons ne saurait se produire par manque cruel d'un ingrédient majeur que tout le monde possède mais que personne ne trouve pour cause de cessité...
optimisme triste ou pessimisme gai ???

Et dieu dans tout ça ? Dieu est angoissé... Car croire en l'homme n'empêche pas la crainte de le perdre pour cause de cupidité morbide et de suffisance étouffante...

 

Loran


Tag(s) : #Ecrits vains

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :