Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un paysan qui était venu un jour au marché de Duvno, en ex Yougoslavie, pour y vendre les produits de sa ferme, décide de rendre visite au rabbi du lieu. Une question le tracassait depuis quelque temps, et le rabbi, peut-être, lui donnerait la solution.

Le rabbi le reçoit comme il recevait tous les étrangers de passage et lui propose de poser sa question :

 Rabbi, dit-il, J’entends parler à gauche et à droite, du Talmud et des grands sages... et les colporteurs nous rapportent de ces histoires, que cela a fini par m’intriguer et je veux savoir... qu’est-ce que c’est que l’étude du Talmud ?

 Et de combien de temps tu disposes, répond le rabbi, pour que je puisse répondre à ta question ?

 Oh… pas beaucoup ! Une heure tout au plus… il est tard, la nuit va tomber et ma femme va s’inquiéter...

 Alors, reviens quand tu auras plus de temps, lui dit le rabbi, je ne peux pas, en une heure, t’expliquer ce qu’est le Talmud.

Mais le paysan insiste:

 Rabbi, je ne t’ai jamais rien demandé et je donne ma contribution à la communauté ; alors pour une fois que je demande quelque chose, tu pourrais faire un effort !

Et le paysan insiste tellement que le Rabbi excédé lui dit de s’asseoir et d’écouter :

 Tu veux savoir ce qu’est le Talmud ! Je vais t’expliquer ce qu’est le Talmud…



Deux voleurs entrent dans une maison par la cheminée et se retrouvent dans la salle à manger; l’un des deux a le visage noir de suie et l’autre le visage propre. Lequel des deux doit aller se laver le visage avant de sortir ?

Le paysan sans hésiter répond :

 Attends Rabbi c’est simple le Talmud et, tout paysan que je suis, j’ai compris : c’est évident ! Celui qui va se laver c’est celui qui a le visage sale !

 Et bien tu vois, lui répond le Rabbi, reviens quand tu auras plus de temps ; car celui qui a le visage sale, quand il voit que son ami a le visage propre, pense que lui-même a le visage propre ; alors que l’autre qui voit son acolyte le visage tout noir, croit qu’il en est de même pour lui ; et c’est celui qui a le visage propre qui va se laver le visage !

Et là le paysan reste un moment bouche bée puis il s’exclame :

 Extraordinaire ! C’est fort, c’est très fort le Talmud Rabbi ! Quelle profondeur ! Mais tu vois Rabbi, je n’ai pas trouvé mais j’ai compris ton explication, tout paysan que je suis !

Non, répond le Rabbi, décidément, reviens quand tu auras plus de temps, car depuis quand lorsque deux hommes sortent d’une cheminée, il y en a un qui a le visage propre ? Pose la question qui ne te concerne pas et tu auras une réponse qui ne te plait pas…

Le paysan est rentré chez lui vexé et le rabbi a continué à étudier.

Tag(s) : #Histoires courtes

Partager cet article

Repost 0