Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

      Il serait trop long, si je les possédais, d'évoquer ici toutes les pièces du dossier mais voilà en gros toute l'histoire.

Caïn tua Abel, ce fut le premier meurtre...

Le fait est qu'à cette époque chaque naissance était double, un garçon et une fille. La sœur jumelle de Caïn se nommait Calmana et Delbora était sœur d'Abel.

Chacun des frères devait épouser la jumelle de l'autre mais Caïn était amoureux de Calmana et Abel sans doute allait lui prendre.

Lui qui travaillait la terre ne pouvait compter que sur sa force et son courage pour tenter d'améliorer sa condition tandis qu' Abel, contemplatif, était berger et s'en remettait totalement au « ciel ».

Calmana peut être choisirait Abel...
Cette idée le rendait fou.

Quand son frère vint une fois de plus, avec toute sa morgue, pour le défier, Caïn frappa Abel et le tua net.

 

Abel tua Caïn, second fratricide...

Oh bien sur avant ce deuxième crime de l'eau a coulé sous les ponts, un vrai déluge même...

Caïn a été banni et Seth à remplacé Abel, puis Noé à construit son bateau avec ses trois fils...

Les « Abéliens » étaient des religieux... Cette religiosité passive cependant avait besoin de recevoir des « forces supérieures » les plans et consignes relatifs à leur condition humaine. Si la voix des dieux leur disait de sacrifier leur premier né, ils obéissaient sans opposer de résistance. Ce sont eux qui inventèrent le principe de la royauté selon lequel le roi est aussi  prêtre.

Cette soumission des Abéliens ne correspondait pas cependant à l'objectif de la création qui était de rendre l'homme possesseur de son libre arbitre. Cette obéissance aveugle ne conduit pas à la maturité intérieure, D'ailleurs disons le, toute cette histoire est purement allégorique. Il est question en effet d'une autre histoire, celle de l'évolution personnelle de chaque être humain, du cheminement de chacun vers la conscience supérieure de sa propre existence.

 

Le grand roi Salomon était le plus illustre représentant des Abéliens. Lui qui connaissait les 72 Génies et leurs invocations, lui qui parlait le «langage des animaux» ignorait totalement l'art de la construction. Pour la réalisation du temple dont il avait reçu d'en haut toutes les dimensions il dut faire appel à un architecte connu sous le nom d'Hiram, le digne représentant de la lignée Caïnite et maître dans l'art de bâtir. Ainsi, pour la première fois Abel et Caïn allaient travailler de concert pour l'édification de l'Oeuvre.

Lorsque la plus belle femme du monde, Balkis (ou Bilqis) Reine de Saba, arriva pour admirer cette merveille dont tout le monde parlait, Salomon en tomba follement amoureux et décida de l'épouser. Des fiançailles furent organisées puis Balkis demanda à voir le Temple en construction. Arrivés sur place, les lieux étaient déserts et la reine très déçue de ne voir aucun ouvrier au travail.  Salomon eu beau donner des ordres rien ne bougeait. Hiram fut donc convié et sur un mot, un signe de lui, des troupes d'ouvriers arrivèrent et se mirent au travail en silence. Balkis, émerveillée tomba amoureuse d'Hiram et rompit ses fiançailles.

La Reine de Saba n'est autre que l'âme humaine partagée entre deux tendances : l'une contemplative d'Abel et l'autre créative de Caïn. Choisir d'épouser Salomon aurait constitué un nouvel incident de parcours dans le projet de la création par le rejet de la tendance créatrice et du libre arbitre de l'Homme. Sans doute aurait elle épousé Hiram si celui ci n'avait pas été lâchement assassiné...

Caïn tua Abel et Abel tua Caïn... Un jour viendra peut être où ces deux là pourront se réconcilier.

Il existe une troisième voie cependant, une voie Royale, La Voie du milieu. Cette voie est aussi nécessaire aux religieux qu'aux matérialistes sociétaux. Espérons qu'un jour chacun d'eux descendra de ses remparts pour choisir ce chemin salutaire.
 

Tag(s) : #Esoterisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :