Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BALKIS


Merci à vous,

Merci à vous,

Assassinée, ma bien aimée !

Vous pourrez dès lors 
Sur la tombe de la martyre 
Porter votre funèbre toast. 
Assassinée ma poésie ! 
Est-il un peuple au monde, 
-Excepté nous- 
Qui assassine le poème  ?

O ma verdoyante Ninive ! 
O ma blonde bohémienne ! 
O vagues du Tigre printanier ! 
O toi qui portes aux chevilles 
Les plus beaux des anneaux !

Ils t'ont tuée, Balkis !

 

Lire la suite sur la page consacrée à Nizar Kabbani

Tag(s) : #Dans mon grenier

Partager cet article

Repost 0