Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Quand l'apostat
Rubinescent
Se présenta,
Un potentat
Concupiscent
Tâtait sans hâte
La croupe callipyge
De la belle Agate.

Agate rit
Repoussant la main du prélat
Elle passa derrière le zinc
Pour servir l' Orval de l'apostat
Qui préférait la gueuse
Lambic comme il se doit.
 
L'apostat soudé au bar
Savourant sa mousse
Apostropha le clerc
Des œuvres séculières
Aux crémasters alanguis.

Le camerlingue ébahi
Rangea breloques et goupillon
Reprit ses cliques et ses claques
Et disparu
comme il était venu.


Loran 
Tag(s) : #Mes textes, #laurent Chaineux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :