Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Rabbi Yaacov était très pragmatique, et les gens de la communauté de Duvno venaient le trouver, le plus souvent, quand ils avaient des difficultés d'ordre pratique ou matériel. Une fois, comme cela, sont venus le voir trois hommes auxquels leur père décédé, avait légué par testament 17 chevaux. Et les fils devaient se les partager de la façon suivante : le premier, le plus âgé, héritait de la moitié des chevaux... mais sur 17, cela paraissait bien difficile ; le second devait en prendre un tiers ; quant au troisième, le plus jeune, un neuvième des chevaux seulement devait lui appartenir.
Les trois garçons ont présenté au Rabbi le testament et ils lui ont fait part de leur désarroi. On ne pouvait tout de même pas découper les chevaux en morceaux ! et aucun des enfants ne voulaient, par ailleurs, sacrifier, ne serait-ce qu'une parcelle de ce qui lui revenait. Rabbi Yacoov a réfléchi et il a dit aux trois fils de lui laisser le document : il viendrait le lendemain les trouver pour régler cette question.
Le lendemain, avant de se rendre à la ferme des trois garçons, il est passé emprunter un cheval à l'un de ses voisins.
Arrivé sur sa monture à la ferme des trois fils, il a demandé à ce que les 17 chevaux soient alignés devant lui, dans l'enclos. Il a mené par la bride le cheval avec lequel il était venu, et il l'a ajouté à la rangée. Ensuite, il a désigné l'aîné des fils et lui a dit de prendre la moitié des chevaux dont il devait hériter. Et celui-ci en a retiré 9. Le rabbi a proposé au second de faire de même, et celui-ci en a pris le tiers, c'est-à-dire 6 ; enfin, le troisième a pris le neuvième qui lui revenait, soient 2 chevaux. Le total s'élevait à 17 !
Rabbi Yacoov est remonté sur le cheval avec lequel il était venu, et qui restait là dans l'enclos ; puis, il a quitté les trois garçons départagés, rassérénés... Mais encore troublés par la dextérité de leur rabbi.
Quant à Yaacov, sur le chemin du retour, il s'interrogeait sur les mystères insondables de l'esprit de l'homme. Il réfléchissait aux motivations d'un père, capable, pour la plus grande confusion de ses enfants, d'imaginer un partage si compliqué, une énigme si retorse, afin de conserver encore, le temps d'une élucidation, une petite place - ô combien modeste ! - dans la mémoire de ses trois enfants...

Tag(s) : #Histoires courtes

Partager cet article

Repost 0