Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Encre violette

 

 

Un poème s'est noyé sous le pont des soupirs

Dans l'eau scintillante d'une nuit vénitienne.

Du papier florentin gonflé de souvenirs

Les mots effacés pleurent l'encre phénicienne.

Un poème s'est noyé pour des mots fredonnés,

Un poète s'est noyé pour des mots périmés

Dans l'âme en doline d'une amante obstinée

revenant d'Argentine qui n'osait plus aimer.

Sur le pont des soupirs les pierres se gondolent

Aux versions sibyllines de l'histoire folle

d'un amour immortel qu'on voulait voir finir

et d'un cœur qui s'enfuit qu'on aimerait retenir.

 

Loran (le 24/11/2010 "AV")

Tag(s) : #Mes textes, #laurent Chaineux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :