Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si celui que vous appelez Dieu,

Quelque soit son Nom est infiniment juste et bon,

s'Il est, comme semblent le dire toutes vos religions,

cet Amour Universel principe de toute chose,

dites moi comment ce "Très haut et très miséricordieux",

si loin de toutes les bassesses de cette pauvre terre,

dites moi comment Lui, l'Inconnaissable, l'Innommable, l'Inatteignable

pourrait vouloir se doter des milices des hommes, des donneurs de leçons, 

des légions de clercs qui vous encamisolent, vous emprisonnent, vous encarcanent,

comment pourrait il vouloir de ces prétendus docteurs de la loi qui cousent vos lèvres

après qu'au couteau ils aient mutilé cet affolant bouton de rose dont Il vous avait doté

dans sa grande sagesse comme d'un avant gout de paradis...

Si celui que vous appelez Dieu,

quelque soit son nom,

est créateur de toute chose et de votre libre arbitre,

dites moi comment vous pouvez justifier en son nom vos propres choix,

vos propres fantasmes liberticides.

 

Eluard écrivait :

"Nous n'irons pas au but un par un mais par deux

Nous connaissant par deux nous nous connaîtrons tous

Nous nous aimerons tous et nos enfants riront

De la légende noire où pleure un solitaire."

 

Et si celui que vous appelez Dieu (Celui qui est en devenir) n'était autre que notre devenir

lorsqu'au jardin du Cantique, les loups ne garderont plus de troupeaux

et que la divine

ne craindra plus l'âme soeur ?

 

Loran

Tag(s) : #Réflexion

Partager cet article

Repost 0