Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Firdaous


A l'ombre des cèdres pubères,
abreuvées du lait ruisselant
des hauteurs du Sannine,
les identités meurtrières
enfin s'épouseront.

Le vieil Hermon
enlaçant Saouda la divine,
Assal et Laban
couleront leurs douceurs
au lit d'Aïn el Arouss.
Alors enfin, mon coeur,
au coeur du Mont Liban
énivré d'encens
je boirai ton nectar
et franchirai le seuil
de Firdaous.

Loran
-20/06/2010-

Tag(s) : #recueil, #Mes textes

Partager cet article

Repost 0