Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'été jouait
sur la plage.
Elle avait tissé dans les branches
un nid
s'y prélasssant
faussement ingénue.
A travers les feuilles
Le soleil pointa
son rai de lumière
sur le corps
dénudé.
C'est alors que j'eus soif
et qu'elle le vit.
Contre un baiser
Elle me fit l'offrande
d'un abricot,
le bruit des vagues
nous emporta.


Loran

 


 

Tag(s) : #recueil, #Mes textes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :