Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Devant l'église,
sur la place ensoleillée
quelques bigotes en avance rassemblées
cancanaient en attendant la messe.
Ma baguette toute chaude à la main
j'avais fendu la troupe bêlante endimanchée
pour m'asseoir en terrasse.
J'y savourais un café
et la douceur printanière.
Je ne la vis pas arriver
elle était là devant moi, debout...
Puis-je m'asseoir à votre table ?
"Ô toi que j’eusse aimée, ô toi qui le savais !"
Je défaille, je bafouille, elle prend place...
"Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse"
D'une main gracieuse
elle enlève ses lunettes noires
et le vent de ses yeux
s'engouffre dans les miens.
Un éclair,
puis la nuit !


Loran

Tag(s) : #recueil, #Mes textes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :