Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

« Fabrice a besoin de faire le don de lui-même. Et le don de lui-même passe à travers des textes. Ce don est pour nous. C'est un phénomène qui dépasse le théâtre proprement dit. Piaf, par exemple, avait la même fatalité dans le don. Lui, comme elle, est un personnage très exalté, mais cette exaltation est hautement enrichissante, alors que chez bien d'autres, elle est encombrante. (…) Il a une telle richesse, une telle "réinvention", une imagination rebondissante si extraordinaire. Il y a chez lui comme un envahissement de l'être par le verbe. Il se renvoie au verbe et le verbe renvoie vers nous. Il est infatigable. » Laurent Terzieff


Je suis un fan inconditionnel de Fabrice Luchini. Il est né le 1er novembre 1951 à Paris.  Il a grandit dans le quartier de la Goutte-d'or à Paris avant d'entrer comme apprenti coiffeur à 13 ans dans un salon chic de l'avenue Matignon.  C'est à ce moment qu'il choisira Fabrice comme nom de garçon coiffeur lui qui en réalité se prénomme Robert.  Il cultive parallèlement, en autodidacte, son goût prononcé pour la littérature (Balzac, Flaubert, Proust).
Alors qu'il est animateur d'une boîte de nuit à Angoulême Philippe Labro le remarque et lui donne son premier rôle dans Tout peut arriver en 1969. Il décide alors de suivre un cours d'art dramatique chez Jean-Laurent Cochet. puis il rencontre Éric Rohmer qui va le rendre populaire avec Le Genou de Claire en 1970, Perceval le Gallois et Les Nuits de la pleine lune en 1984 .

"Par coeur" est un film de Benoît Jacquot sorti le 28 octobre 1998 mettant en scène un Fabrice Luchini superbe, royal, qui déclame du Baudelaire ou des chefs-d'oeuvre de La Fontaine, Flaubert, Céline... Il interpelle le public avec humour et s'inquiète du sort qu'il lui réserve pour la soirée. J'adore !! Je vous en offre les vidéos, régalez vous...




 

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :