Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fariboles et dégringolades

Ma vie était faite, toute de solitude et de livres que je n'ouvre plus...
Un seul livre m'obsède désormais dont nous venons d'écrire
à l'encre indélébile quelques chapitres maladroits...
L'inconnu familier qui s'annonce à des relents d'espoir...
Je ne veux rien oublier ni m'interdire aucune évocation...
Je ne serai pas résigné, la résignation est oubli de soi,
elle est soumission...

C'est ça, je serai insoumis, je veux vivre debout...

Je n'ai rien
Rien d'autre à te donner que mon souffle ou vibrent ces mots,
maladroits peut être mais sincères...

Oublier ? comment pouvoir, comment vouloir...
Comment vivre encore sans un voile sombre sur le cœur ?
L'oubli serait une prison, un abîme, une tombe ...

Ouvrir puis fermer les yeux, les ouvrir encore et l'image se fait
On n'oublie pas on superpose, tant mieux.
Cet autre, à la vie figée, coincé qu'il était dans sa glace, il avance.
Il avance vers ces souvenirs de jours meilleurs
au soleil de ses yeux, aux soupirs de sa peau.

Elle
la moitié de sa réponse,
navigue à l'amour mieux qu'à l'estime.

L'une vers l'un,
je sais qu'ils se retrouveront...
Je sais qu'elle le retrouvera, son regard dans le mien éclairé d'étoiles.

Moi, j'ai repris la barre au maître du temps
J'ai flingué mes hectopascals pour ses entrées maritimes...

Regarde mes grands arbres d'ordinaire irrévérencieux
se plier jusqu'à terre à l'annonce de sa venue.
J'attends ce chaos sublime d'un temps perdu
dans l'œil de jade de mes chats abyssins.

C'est demain que ton fantôme prend corps et que le mien
exulte aux vétustes caveaux et je me berce aux muets murmures
de nos doigts enchevêtrés depuis tant de lustres.

Au poids des chaînes je préfère le vent et je choisis la vie
plutôt que l'enfermement.

Dis, quand reviendras tu ?

Loran

Tag(s) : #recueil, #Mes textes

Partager cet article

Repost 0